jeudi, 10 novembre 2016 18:05

L’Autorité de la concurrence condamne Altice à verser 80 millions d’euros

Écrit par  Emile Marzolf

Le groupe Altice s’est vu condamné à payer une amende de 80 millions d’euros pour réalisation anticipée de ses rapprochements avec SFR et Virgin Mobile en 2014. Une sanction d’une ampleur inédite au niveau mondial. Fin 2014, Numericable (Altice) prenait le contrôle de SFR (filiale d'Altice, tout comme le journal des télécoms) et d’Omea Telecom (Virgin Mobile, Casino, etc.) Soumises à l’Autorité de la concurrence, ces opérations de concentration avaient été approuvées moyennant certains engagements en septembre et octobre 2014. Le 2 avril 2015, le gendarme de la concurrence perquisitionnait pourtant les locaux de Numéricable, SFR et Virgin Mobile. Dans sa décision finale, l’Autorité reproche à Altice des faits de gun jumping (réalisation anticipée d’une opération de rachat) en étant intervenu précocement dans la gestion opérationnelle de SFR et de Virgin Mobile et en ayant échangé des informations stratégiques avant même d’avoir obtenu le feu vert de l’Autorité de la concurrence. Altice aurait ainsi soumis certaines opérations de l’opérateur au carré rouge à l’accord de Patrick Drahi de manière anticipée. Pour ce qui est d’Omea Telecom, l’enquête montre par exemple qu’Altice a pris connaissance du montant de l’offre de rachat déposée par SFR pour ensuite se substituer à elle et faire sa propre offre. Dans un communiqué, SFR Group et Altice ont annoncé « prendre acte de la décision les condamnant à hauteur de 80 millions d’euros ».

Connectez-vous pour commenter