mercredi, 13 janvier 2016 15:59

L’Arcep veut la fin du partage de réseau entre les opérateurs

Écrit par  Thomas Pagbe
L’Arcep veut la fin du partage de réseau entre les opérateurs Fotolia

Pour l’Arcep, les accords de mutualisation et d’itinérance entre les opérateurs ont vocation à être interrompus au plus tard en 2020. L’accord entre Orange et Free Mobile, négocié au moment de l’arrivée de quatrième opérateur sur le marché du mobile a permis au dernier entrant de faire transiter une partie de ses communications sur le réseau de l’opérateur historique. Parallèlement, le quatrième opérateur a construit son réseau mobile de manière à proposer à ses abonnés des services 2G et 3G sur sa propre infrastructure. Or, la couverture de la population en 3G par Free Mobile (75%) doit entraîner la suspension de l’accord d’itinérance avec Orange entre 2018 et 2020, estime l’Arcep.

Le régulateur s’est également montré attentif à l’accord de mutualisation liant la filiale du groupe de BTP avec l’opérateur au carré rouge. Signé en 2014, l’accord de mutualisation portait sur les réseaux 2G, 3G et 4G. Particulièrement intéressant pour SFR, cette collaboration donnait à ses abonnés un accès à la 4G de son partenaire. L’Arcep juge que l’accord entre SFR et Bouygues Telecom, notamment sur la 4G, pourrait peser sur les investissements des différents acteurs sur le très haut débit mobile. Le gendarme des télécoms préconise donc une interruption de l’accord entre fin 2016 et fin 2018. 

La prise de position de l’Arcep intervient en pleine négociation entre Orange et Bouygues Telecom. L'opérateur historique envisage de racheter l'entité télécom du groupe Bouygues.

Connectez-vous pour commenter