jeudi, 17 décembre 2015 10:55

Concurrence sur le marché entreprises : Orange écope de 350 M€ d'amende

Écrit par  Ariel Gomez

Le Noël d'Orange risque d'être un peu plombé par la nouvelle : l'opérateur vient d'écoper d'une amende de 350 millions d'euros pour « entrave à la concurrence sur le marché entreprises ». La somme est coquette, mais cela aurait pu être pire : l'addition infligée au premier opérateur français par l'Autorité de la Concurrence aurait pu atteindre les 500 millions.

Pour retrouver le motif de cette condamnation, il faut remonter plusieurs années en arrière, à 2008 précisément. Déjà en position largement dominante sur le marché entreprises - qui a beaucoup mieux « résisté » à l'ouverture du marché à la concurrence que le marché grand public - Orange est accusé par SFR de pratiques anticoncurrentielles. Le 2ème opérateur, qui se bat pour augmenter sa faible part de marché auprès des PME et des grands comptes, dénonce à la fois le niveau des prix pratiqués, les remises accordées, les couplages d'offres... autant d'irrégularités dont il situe le démarrage à l'année 2003.

Contrairement aux pratiques du marché grand public et à celui des professionnels, le marché entreprises n'est pas régi par une grille tarifaire fixe, mais laisse une large place à la négociation. SFR, suivi en 2010 par Bouygues Telecom, puis en 2014 par Colt, estimait qu'Orange avait largement outrepassé les bornes des pratiques commerciales "acceptables" au point de porter atteinte à la concurrence.
Aujourd'hui encore, la part de marché d'Orange (OBS) sur le marché entreprises, est estimé aux alentours de 70 %. Une situation qui a poussé par ailleurs l'Arcep à se saisir de la question pour aller vers un marché plus ouvert.

Connectez-vous pour commenter